Tous les jours des centaines de millions d’hommes mais aussi de femmes glissent sans trop y penser, leur téléphone portable dans la poche de leur pantalon ou d’un jean. C’est devenu, en quelques années un geste tout à fait machinal mais le téléphone portable dans la poche est-il sans dangers pour votre santé ?

Dans votre poche, votre téléphone est dangereux pour votre santé

Tout d’abord il faut savoir que le téléphone même quand vous n’appelez pas avec, reste actif ! Il va se connecter régulièrement avec l’antenne-relais la plus proche.  Mais aussi sans que vous n’y prêtiez garde, recevoir des datas (sms, mails, documents, vidéos, etc…). Vous êtes donc tout aussi exposé que lors d’un appel. Et ce parfois plus longuement, sachant que votre portable peut séjourner plusieurs heures durant dans votre poche.

Un DAS membre deux fois plus élevés qui ne protège pas votre santé

Rien sur le plan scientifique n’est en mesure d’expliquer sérieusement pourquoi la réglementation entourant le niveau du débit d’absorption spécifique (DAS) localisé aux niveau des membres (cuisses, mains) de 4 W/kg est deux fois supérieurs à celle de la tête (2 W/kg) et du tronc (2 W/kg). C’est une des nombreuses anomalies qui entourent l’indicateur DAS censé protéger notre santé. D’ailleurs l’ANSES considère depuis ses rapports de 2016 et 2019, le DAS comme un mauvais indicateur pour protéger la santé des utilisateurs.

Le DAS affiché par le fabricant est trompeur

Peut-on faire confiance à la valeur de DAS présentée par le fabricant dans sa notice ou sa publicité ? Notre réponse est clairement non ! Et nous avons pu le démontrer depuis cinq ans et ce au travers des différentes révélations du scandale du Phonegate. Ainsi l’utilisation délibérée de certains facteurs pour le calcul du DAS comme par exemple le choix d’une exposition sur 10 g de tissus en Europe au lieu de 1 g aux États-Unis augmentent en moyenne par 3 le niveau de DAS.

C’est d’ailleurs, ce qu’ont montré en novembre 2020 les tests réalisés à la demande de France Télévision pour le compte du documentaire de Complément d’enquête : « 5g, l’onde d’un doute ». En effet, le réalisateur Nicolas Vescovacci a demandé à la société spécialisée Art Fi de tester 11 téléphones portables neufs et anciens des marques les plus vendus. Les résultats parlent d’eux-même :

En effet les tests réalisés sur l’iPhone 8 d’Apple montrent que mesurer au contact de la peau en 4G la mesure 1g (norme américaine) ressort à 10,168 W/kg et pour 10 g à 4,594 W/kg. Soit une augmentation de plus de deux fois la valeur du DAS mais surtout bien au-delà du seuil à ne pas dépasser en France qui est de 4 W/kg pour le DAS membre.

Il en va de même pour l’iPhone 5S d’occasion qui atteint un niveau de DAS particulièrement élevé de 12,139 W/kg pour 1 g et 4,145 W/kg pour 10 g.

Ainsi que pour le Samsung Galaxy A 10

Pour autant, ces résultats sont restés dans les tiroirs de la chaîne…pourquoi ??

Une nouvelle étude scientifique met en garde les hommes du danger du téléphone portable dans la poche

Dans une étude iranienne publiée le 10 octobre 2021, intitulée « L’effet néfaste des radiations des téléphones portables sur les caractéristiques biologiques des spermatozoïdes chez les normozoospermiques », les scientifiques sont arrivés à cette conclusion sur les risques d’infertilité masculines* :

« Les ondes des téléphones portables peuvent réduire les caractéristiques biologiques des spermatozoïdes, telles que la morphologie, la motilité, la viabilité, l’intégrité de l’ADN, et une augmentation de l’apoptose chez les hommes normozoospermiques. Il est donc recommandé aux hommes d’éloigner le téléphone portable de leur pelvis.« 

C’est aussi la conclusion d’une étude coréenne** publiée en juillet 2021 qui a analysé 18 études sur les effets de l’exposition aux ondes des téléphones portables sur le sperme et qui conclut :

« L’utilisation du téléphone portable a diminué la qualité globale du sperme en affectant la motilité, la viabilité et la concentration. Elle était encore plus réduite dans le groupe ayant une utilisation élevée du téléphone portable. En particulier, la diminution était remarquable dans les études in vivo avec une signification clinique plus forte dans l’analyse des sous-groupes. Par conséquent, l’utilisation prolongée du téléphone portable est un facteur qui doit être considéré comme une cause de réduction de la qualité du sperme. Des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’effet de l’exposition aux ondes électromagnétiques émises par les nouveaux modèles de téléphones portables dans l’environnement numérique actuel.« 

Une augmentation*** des cancers colo-rectaux aux USA et en Europe

Nous constatons cette augmentation en Europe, c’est d’ailleurs le sujet de cette étude scientifique « Augmentation de l’incidence du cancer colorectal chez les jeunes adultes en Europe au cours des 25 dernières années » menée dans 20 pays européens dont la France. Cette dernière étant particulièrement touchée !

Dans leurs conclusions les auteurs suggèrent que :

« Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour identifier les facteurs étiologiques sous-jacents. »

Pour l’épidémiologiste américain, le Pr De Kun Li, la recherche scientifique devrait étudier le rôle de l’exposition des téléphones portables dans la poche des utilisateurs et le lien causal possible dans l’explosion l’augmentation du nombre de cancers colo-rectaux et en particulier dans la population jeune aux USA et au Canada.

C’est d’ailleurs ce qu’il évoque pour le site Microwavenews :

Li propose une autre hypothèse : L’habitude des jeunes de transporter leurs téléphones portables dans les poches avant ou arrière de leurs jeans. « Lorsque les téléphones portables sont dans les poches ils se trouvent à proximité du rectum et du côlon distal qui sont les sites où l’on observe les plus fortes augmentations de cancer », explique-t-il.

Comment se protéger des dangers du téléphone portable dans une poche?

Rien de plus simple! Il suffit pour cela de ne plus mettre votre portable dans vos poches. Nous avons d’ailleurs réalisé de courtes vidéos à la rubrique « Protéger » de notre site qui sont facilement utilisables et que nous vous conseillons de largement relayer autour de vous.

 

*L’effet néfaste des radiations des téléphones portables sur les caractéristiques biologiques des spermatozoïdes chez les normozoospermiques.

Mohammadmehdi Hassanzadeh-Taheri, Mohammad Ali Khalili, Ali Hosseininejad Mohebati, Mahmood Zardast, Mehran Hosseini, Maria Grazia Palmerini, Mohammad Reza Doostabadi. L’effet néfaste des radiations des téléphones portables sur les caractéristiques biologiques des spermatozoïdes chez les normozoospermiques. Andrologia. 10 octobre 2021. doi : 10.1111/and.14257.

Résumé
Le rayonnement électromagnétique de radiofréquence émis par le téléphone cellulaire a des effets nocifs sur certains organes du corps, tels que le cerveau, le cœur et les testicules. Cette étude visait à évaluer les effets des téléphones cellulaires sur les paramètres du sperme, la fragmentation de l’ADN et l’apoptose chez les normozoospermiques. Des échantillons de sperme normal ont été divisés en deux groupes : contrôle et cas. Les échantillons du cas ont été placés pendant 60 min à une distance d’environ 2,5 cm du téléphone cellulaire placé en position d’antenne active. Les échantillons du groupe témoin ont été exposés à des téléphones cellulaires sans antenne active. Tous les échantillons ont été analysés selon les critères de l’Organisation mondiale de la santé. La viabilité des spermatozoïdes, les spermatozoïdes présentant une anomalie et une maturité de la chromatine, la fragmentation de l’ADN et l’apoptose ont été examinés. La viabilité et la motilité du cas étaient significativement inférieures à celles du témoin (p < 0,001, p = 0,004 respectivement). Le pourcentage de spermatozoïdes apoptotiques et la fragmentation de l’ADN étaient significativement plus élevés chez le cas que chez le témoin (p = .031, p < .001 respectivement). Les autres paramètres étudiés tels que la morphologie, l’anomalie de la chromatine et la maturité n’ont montré aucune différence significative entre le groupe des cas et le groupe témoin. Les ondes des téléphones portables ont eu un effet néfaste sur les caractéristiques biologiques du sperme humain. Il est donc recommandé d’éloigner autant que possible le téléphone portable du bassin.

** Sungjoon Kim, Donghyun Han, Jiwoo Ryu, Kihun Kim, Yun Hak Kim. Effets de l’utilisation du téléphone portable sur la qualité du sperme – Pas de relation avec l’utilisation en fonction du temps : Un examen systématique et une méta-analyse actualisée. Environ Res. 2021 Jul 29;111784. doi : 10.1016/j.envres.2021.111784

*** Rectification apportée suite à un échange avec le Pr Olle Johansson, membre de notre conseil scientifique

Ne ratez rien du scandale du Phonegate

Recevez les dernières infos par mail :

Vous êtes inscrit !

`