La proposition de loi du sénateur LR, Patrick Chaize a été adoptée le mardi 2 novembre 2021 par le Parlement. Elle lève l’obligation des fabricants de fournir avec leurs téléphones portables des moyens de protections afin de diminuer l’exposition de la tête des utilisateurs.

En effet, en 2010 la loi Grenelle II avait instauré pour protéger la santé des consommateurs une obligation plus large et non explicite au seul kit mains-libres :

« Les terminaux radioélectriques destinés à être connectés à un réseau ouvert au public pour la fourniture du service de téléphonie ne peuvent être commercialisés sans un accessoire permettant de limiter l’exposition de la tête aux émissions radioélectriques lors des communications. »

En reformulant ce texte, les parlementaires ont été beaucoup plus loin. Ils ont mis fin à toute forme de moyens de protection fournis de manière obligatoire par le fabricant lors de la commercialisation des téléphones portables en vue de protéger l’exposition de la tête.

Pseudos justifications « écologiques »

Selon une interview de Patrick Chaize publiée sur le site Frandroid, ce dernier justifie ainsi cette proposition intégrée au projet de loi « Réduire l’empreinte environnementale du numérique en France » :

 » Les écouteurs filaires, fournis de manière systématique avec les smartphones,constituent une importante source de gaspillage… ».

Et le sénateur d’ajouter concernant les aspects sanitaires qui justifiaient cette obligation :

 » En tout état de cause, rien n’indique que la fourniture gratuite d’écouteurs protège plus largement ces utilisateurs intensifs des risques sanitaires identifiés. »

Nul doute pour nous que cet élu de la République instrumentalise la cause environnementale au détriment des aspects sanitaires.

Multiplication par quatre des cancers du cerveau les plus graves

Or, selon Santé Publique France ,entre 1990 et 2018, les cancers du cerveau les plus graves (glioblastomes) ont été multiplié par quatre. En conclusion de son analyse, l’agence sanitaire considère :

 « …Les dernières études épidémiologiques et les expérimentations animales seraient en faveur du rôle carcinogène des expositions aux champs électromagnétiques [15] « 

Une campagne du ministère de la Transition écologique vient d’ailleurs d’être lancée le 3 novembre 2021, incitant à « l’utilisation des écouteurs (avec ou sans fil) afin de « diminuer l’exposition aux ondes ».

Cacophonie dans la communication gouvernementale

En effet, cette annonce intervient en contradiction totale avec la campagne d’information du ministère de la Transition écologique visant à réduire l’exposition aux ondes émises par nos téléphones portables. Intitulée « Adoptons un usage responsable et raisonné de nos smartphones », voici un des 6 gestes à mettre en place:

« L’utilisation des écouteurs (avec ou sans fil) ou du haut-parleur permet d’éloigner le téléphone du corps, et ainsi diminuer l’exposition aux ondes;« 

Les 6 gestes à mettre en place lorsque vous utilisez votre téléphone

Campagne du ministère de la Transition écologique

Une position justifiée et qui va totalement à contresens avec l’adoption de la fin de l’obligation en France des écouteurs filaires lors de la commercialisation des smartphones.

Campagne qui a depuis disparu du site gouvernemental

Simple problème technique ou retrait de la campagne, nous constatons que la page dédiée à la campagne n’est plus accessible…Pourquoi ?

La page de la campagne sur le site gouvernemental

Capture de la page du site Gouvernement.fr

Ne gardez plus votre smartphone au contact du corps !

Nous notons aussi avec intérêt cette avancée avec la recommandation explicite et nouvelle des pouvoirs publics, à savoir :

« Il vaut mieux tenir le téléphone éloigné du corps; »

Nous nous félicitons de cette évolution. Toutefois, comme le Département de la santé Californien (2017), nous considérons qu’il faut éviter au maximum, y compris dans les zones de bonne réception de garder son smartphone dans une poche de pantalon ou pour téléphoner.

Pour notre Président, le Dr Marc Arazi qui a révélé le scandale sanitaire et industriel du Phonegate :

« La fin de cette obligation réglementaire est un nouveau cadeau fait aux fabricants de smartphones. Les victimes des ondes et les consommateurs sont bafoués. Nous sommes indignés, en pleine COP 26, de voir instrumentalisée la cause environnementale. Nous comptons sur le Gouvernement pour mettre fin à cette décision irresponsable »

Ne ratez rien du scandale du Phonegate

Recevez les dernières infos par mail :

Vous êtes inscrit !

`